Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 10:48
Comment j'en suis venu à lire Jane Austen ? Eh bien, c'est après avoir lu Daisy Miller de H. James (en version original), je recherchais des histoires du même style et je me suis laissé tenter par l'univers de Jane Austen. Bien sûr, les films "orgueils et préjugés" et "Jane" ont augmenté ma curiosité.
J'ai commencé à m'intéresser et à ouvrir Mansfield Park, un mois environ après son achat.

Résumé :
A l'âge de dix ans, Fanny Price voit sa vie à jamais changer, lorsque son oncle maternel, Sir Thomas Bertram, décide de prendre en charge son éducation. Venant d'une famille miséreuse (sa mère ayant fait un mariage imprudent), la famille Price voit là un moyen de se décharger d'un poids.
Accueillie dans le domaine de Mansfield Park, Fanny est élevée avec ses cousins et ses cousines. Seul Edmund fait preuve de gentillesse avec elle. Touché par la bonté de son cousin, Fanny en tombe amoureuse. Mais lorsqu'un bon parti se déclare à elle, Fanny est pris entre un mariage de raison et son amour pour Edmund.

Mon avis :
J'ai mis du temps à le lire pour diverses raisons : le style, la taille du texte, la longueur de l'ouvrage. Mais ce n'était pas par manque d'intérêt bien au contraire. J'étais curieuse de savoir comment Fanny s'adapterait à la famille de son oncle.
J'ai détesté ses cousines qui la traitaient avec mépris, aussi superficielle l'une que l'autre.
Edmund est tout a fait adorable mais un peu moins lorsqu'il rencontre l'amour et qu'il en est aveuglé.
Enfin, son affection pour Fanny a toujours été constant et j'ai trouvé ça admirable (surtout pour l'époque).
Fanny reste égale à elle-même, du début à la fin, n'écoutant que son coeur. D'une extrême gentillesse (ou alors ést-ce son incapacité à refuser quelque chose), elle sait se montrer redoutable lorsqu'on essaie de l'écarter de son mode de vie.
Une fille de famille modeste devait être reconnaissante si un bon parti souhaitait l'épouser. Refuser une telle offre parce qu'il n'y a pas d'amour n'était pas une raison valable. D'ailleurs, les mariages d'amour étaient considérés comme pure folie et un désastre inévitable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Angie - dans L'arbre-livres
commenter cet article

commentaires

Ma Pt'ite Bulle

  • : Ma p'tite bibliothèque
  • Ma p'tite bibliothèque
  • : Ce que j'aime faire plus que tout autre chose c'est lire...SI je pouvais me réincarner, je souhaiterai être un livre qui raconte une belle histoire d'amour ou d'amitié, un conte féerique ou encore un recueil de poèmes
  • Contact

Ma friandise du moment

a-la-croisee-des-mondes.jpg 

 

 

 

Recherche